Alice Kinh est danseuse et chercheuse de formation.

Nomade de la danse et socio-chorégraphe elle allie des projets artistiques à des rencontres ou des voyages.

Elle est actuellement en recherches et réflexions pour sa prochaine pièce chorégraphique « Farandole de solitudes », création prévue pour 2020.

 

Elle collabore plusieurs années avec le danseur Théo-Mogan Gidon au sein du Duo Umaï, et présente au festival d’Avignon OFF 2016 une de leurs pièces « Lenso, Entrelaceur de mondes », autour du nomadisme. Elle ouvre son horizon et travaille notamment avec le chorégraphe Selim Ben Safia (Tunisie) et la metteur en scène Maëlle Poésy à l’Opéra de Dijon. Cette dernière rencontre lui donne envie d’explorer d’autres univers artistiques. Elle travaille alors en tant que danseuse pour des shootings photos de créateurs de mode (Temulün Princesse des Steppes, Les Roussoeurs et L’amoureuse by Ingrid Fey).

En parallèle à son métier de danseuse elle s’intéresse au monde de l’audiovisuel (court et long-métrage, clip et pub). Vous pourrez bientôt la découvrir dans le prochain clip de Maestro « Dead end edit » ou encore dans celui de Darzack « Ainsi soit-elle ». Les deux sorties sont prévues d’ici fin 2018. En 2017 elle tourne dans le rôle principal pour le dernier clip « Amour Fauché » des Sages Poètes de la rue, dans lequel notamment elle tourne plusieurs scènes sous l’eau, et danse dans celui de Barbara Carlotti « Voir les étoiles tomber ». Vous pouvez également la découvrir dans la publicité pour l’hotel Monge de Paris .

Une des caractéristiques d’ Alice c’est qu’elle aime les défis et l’inconnu. Un exemple : elle traverse l’océan Atlantique en bateau stop.

ACTUALITES

 


Bientôt la sortie du clip de MAESTRO

Portfolios Mode